WINDEV 25

DES FONCTIONS WLANGAGE DE DÉBOGAGE En plus des manipulations habituelles dis- ponibles sous le débogueur, des fonctions WLangage servent uniquement aux phases de débogage, et n’ont aucun effet dans l’applica- tion déployée.  Ces fonctions ont un effet uniquement en mode test. En mode «Test Automatique», ces fonc- tions produisent une erreur détaillée dans le compte-rendu du test. En mode «Test Manuel», ces fonctions dé- clenchent un Assert. Par exemple les fonctions dbgVérifieEga- lité et dbgVérifieDifférence , vérifient que 2 variables sont égales ou différentes, et dbgVérifieNull et dbgVérifieNon- Null indiquent qu’une variable contient Null ou est non Null. PERSONNALISER UN TRAITE- MENT D’ERREUR EN PHASE DE DÉBOGAGE La fonction dbgSurErreur permet de per- sonnaliser le traitement d’erreur à effectuer lors du déclenchement d’une erreur dans le code de débogage (fonctions dbgAsser- tion, dbgErreur, dbgVérifie ). Vous améliorez ainsi vos techniques de programma- tion défensive ! ERREURS NON FATALES Une application peut générer des erreurs «non fatales». Il s’agit d’erreurs générées par des fonctions, et dont le compte-rendu n’est pas testé dans l’application. Par exemple, le compte-rendu d’exécution d’une requête, l’échec de l’ouverture d’un fi- chier de paramètres, ... Ce type de fonctions peut renvoyer des erreurs qui ne sont jamais traitées. Ces erreurs peuvent par exemple n’apparaître que sur certains postes (en raison de leur confi- guration) et ainsi rendre le comportement de l’application incompréhensible, et son débo- gage difficile. LES AUDITS Les audits sont très utiles au débogage des ap- plications. Voir page 68 et 69. AFFICHAGE FORMATÉ DES DONNÉES HTML Le contenu HTML d’une variable peut être af- fiché brut ou formaté. Cette fonctionnalité est également disponible pour le format RTF. AFFICHAGE DES IMAGES La fenêtre de watch permet l’affichage direct d’une image contenue dans une va- riable ou un champ mémo (blob) . VISUALISATION LOCALE EN MODE HEXADÉCIMAL Le mode de visualisation hexadécimal peut être limité à une fenêtre de watch. La traque des bogues est facilitée FENÊTRE D’ÉDITION DES WATCH Une fenêtre de «watch» permet de visualiser le contenu d’une variable structurée: tableau, chaîne RTF multi-ligne, type structuré du lan- gage, classe,... Cette fenêtre d’édition est non modale.  Il est possible d’ouvrir plusieurs fenêtres de watch (sur différentes variables) simultané- ment. Toutes les fenêtres de watch ouvertes sont mises à jour à chaque instruction exécutée. La fenêtre permet d’enregistrer le contenu de la variable sur le disque. MISE AU POINT ET DÉBOGAGE À DISTANCE Il est possible de débo- guer une application qui s’exécute sur un autre poste, connecté par réseau ou par In- ternet. Vous déboguez donc sans vous déplacer, di- rectement sur la confi- guration du client. La traditionnelle fe- nêtre de «trace» peut également s’afficher sur la machine de dé- bogage. DUMP DE DÉBOGAGE À DISTANCE Il peut arriver qu’une application présente une défaillance sur un poste utilisateur physi- quement éloigné. Si vous ne désirez pas ou ne pouvez pas ef- fectuer un débogage à distance (fonctionnalité standard de WINDEV), ou si vous n’êtes pas disponible à l’instant de la défaillance, il est possible de demander à l’application de créer un fichier de «dump» qui permettra une analyse a posteriori sur votre poste. Ce fichier de dump per- met de se positionner: • sur la ligne de code qui a provoqué la dé- faillance • avec le contenu des variables • avec la pile des ap- pels. Cela fournit des indica- tions qui peuvent être précieuses pour élimi- ner cette défaillance. Le fichier de dump peut être associé à une fiche d’incident du Centre de Suivi de Projets. Il est donc accessible a posteriori, sans déran- ger l’utilisateur final, ce qui permet l’analyse différée de défaillance sur un poste distant. débogage à distance FONCTIONNALITÉS PRINCIPALES 1. Gestion des points d’arrêt 2. Exécution du code pas à pas : • soit ligne à ligne, • soit par bloc de lignes, • soit en ignorant les points d’arrêt, • soit en modifiant directement le code à exécu- ter («Edit and continue»), • soit en indiquant la ligne de code à exécuter (Retour arrière). 3. Visualisation des variables. Possibilité d’afficher une fenêtre de Watch. 4. Affichage de la hiérarchie des traitements (pile des appels) 5. Evaluation d’expressions et mise en place d’ex- pressions auto-stop (permet de lancer le débo- gueur dès qu’une condition est vérifiée ou dès que la valeur d’une variable est modifiée). 6. Affichage du contenu des rubriques des fi- chiers de données 7. Affichage du contenu des requêtes 8. Affichage des éléments système 9. Affichage des informations du dump de dé- bogage 10. Affichage des valeurs des classes, des membres et des types avancés 11. Affichage du compte-rendu HFSQL 12. Affichage du compte-rendu WLangage 65 www.pcsoft.fr •

RkJQdWJsaXNoZXIy NDQ0OA==