WINDEV 25

LE CONCEPT DE «FABRIQUE LOGICIELLE» La fabrique Logicielle («Software factory» en anglais) permet de gérer et d’automatiser le processus de production des applications. FABRIQUE LOGICIELLE: COMPILEZ Avec une «fabrique logicielle», la production d’une application est automatisée. La tâche de compilation des sources est dévo- lue à un robot sur une machine de build. Le rapport rédigé automatiquement par le robot permet au chef de projet de connaître l’état de stabilité du projet, et aux déve- loppeurs de corriger immédiatement les éven- tuelles erreurs de compilation et ce dans un délai extrêmement réduit. Ce robot peut également exécuter les audits automatiques et les tests automatiques. INDUSTRIALISEZ Un but de la fabrique logicielle est également de rendre automatiques toutes les tâches ma- nuelles (importantes ou mineures) nécessaires jusqu’au processus de création de l’installation de l’application. Une fois le produit fini obtenu, la fabrique logicielle permet d’automatiser les phases de nettoyage, rangement et sauvegarde des dif- férents éléments de l’application. L’industrialisation de la phase de build, c’est la fin des erreurs et des oublis, la fin du temps passé à des manipulations. INTÉGRATION CONTINUE L’intégration continue est un ensemble de pratiques qui consiste, entre autres, à vérifier à chaque modification de code source que le résultat des modifications ne produit pas de régression. Cette vérification est effectuée en quasi temps réel, en général, chaque nuit. Chaque déve- loppeur réintègre tous les soirs ses modifica- tions terminées dans la journée. Un plan d’action est défini et programmé pour lancer chaque nuit et sur tous les projets : • une récupération de tous les éléments du GDS • une récupération de tous les composants externes • une compilation générale • une génération de tous les exécutables, com- posants,... • le lancement des tests, etc. Les robots renvoient des comptes-rendus per- mettant de connaître l’état de la version du produit ainsi générée. Réactivité, gain de temps, fa- cilité de mise en oeuvre, amé- lioration de la qualité, agilité: vous êtes gagnant. EDITEUR DE PLANS D’ACTION La première étape d’une in- tégration continue consiste à définir un «plan d’action». L’éditeur de plans d’action permet de définir l’enchaîne- ment des actions à effectuer automatiquement. Parmi les actions proposées, vous trouvez : • Ouverture du projet ou d’un portefeuille de projets • Mise à jour du GDS • Mise à jour des modèles • Mise à jour des composants • Réactualisation des styles • Nettoyage du répertoire des projets • Suppression des données des tests automatiques • Nettoyage du répertoire _WEB • Nettoyage des fichiers sys- tème du projet • Suppression des enre- gistrements d’un fichier HFSQL • Compilation • Reconstruction du graphe • Lancement des tests • Génération de la documen- tation du composant • Ajout d’un manifeste utili- sateur • Sélection d’une configura- tion (#configuration) • Génération d’une confi- guration (#version, #éti- quette, #copyright) • Génération HTML • Création de l’installation • Installation • Copie de fichiers (#source, #répertoire destination) • Exécution d’un .bat, .exe, etc. • Exécution d’un script • Extraction/Réintégration des traductions (applica- tion multilangue, néces- site l’excellent utilitaire WDMSG) • Exécution de code WLan- gage • Envoi d’un mail de compte- rendu • Temporisation • Etc... Les erreurs qui peuvent sur- venir à l’exécution du plan d’action sont gérables. Les actions peuvent être paramétrées, ou définies en WLangage. Exemple: Compilez vos applications toutes les nuits 17 www.pcsoft.fr •

RkJQdWJsaXNoZXIy NDQ0OA==